En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles.

Grossesse, accouchement et incontinence ....

incontinence-urinaire

La grossesse puis l'accouchement sont parmi les plus beaux moments de la vie d'une femme.

Si l'on se penche maintenant sur le coté "après", on sait que les changements physiologiques et hormonaux ont été importants pendant cette période.

En ce qui nous concerne, par rapport au sujet du site, la grossesse et l'accouchement favorisent l'incontinence urinaire.

De deux façons :

  • une incontinence urinaire immédiate, peu importante, après l'accouchement. Celle-ci se traite très bien par quelques séances de rééducation périnéale.
  • une incontinence urinaire future en raison du traumatisme de l'accouchement et de la grossesse.

Précisons que toutes les femmes ne sont pas touchées et que l'intensité de l'incontinence est vraiment variable.

Quand l'incontinence urinaire commence t'elle ?

incontinence-urinaire

Ça peut commencer assez tôt en fait. On peut voir apparaitre en effet dès le 6ème mois de grossesse des fuites urinaires dans le cadre d'une incontinence d'effort.

On observe également une augmentation du nombre de mictions quotidiennes, ce qui est normal et logique en soi puisque l'utérus, qui a pris du volume, comprime la vessie.

C'est un phénomène assez courant et qui n'a rien d'inquiétant puisqu'1 femme enceinte sur 3 se trouve confrontée à une incontinence, ou plutôt à des fuites, pendant sa grossesse.

Les grossesses successives favorisent l'incontinence urinaire puisqu'1 femme enceinte sur 2 ayant déjà accouché subit l'incontinence urinaire.

Les facteurs de grossesse qui favorisent l'incontinence urinaire

Ce n'est pas la grossesse et l'accouchement qui déclenchent intrinsèquement l'incontinence urinaire. Les déclencheurs sont en fait des facteurs de risques liés qui pourront influer sur l'apparition de l'incontinence urinaire.

Les voici :

  • Le fait que cela soit son premier enfant est un risque favorisant l'incontinence urinaire
  • Un beau bébé qui dépasse allègrement les 4 kg est un risque favorisant l'incontinence urinaire (heureusement aucun savant fou n'a encore inventé de régime intra-utérin !)
  • Un bébé avec un beau périmètre crânien supérieur à 35,5 cm est un risque favorisant l'incontinence urinaire (vous serez incontinente, certes, mais votre enfant sera très intelligent ... ça vaut bien quelques fuites !)
  • Une incontinence urinaire à partir du 6ème mois de grosses présage d'une future incontinence.
  • Une prise de poids supérieure à 13 kg pendant la grossesse est un risque favorisant l'incontinence urinaire
  • Une durée d'expulsion du bébé longue pendant l'accouchement est un risque favorisant l'incontinence urinaire
  • Des traumatismes du périnée pendant l'accouchement ou carrément une épisiotomie sont des risques favorisant l'incontinence

Conséquences de la grossesse et de l'accouchement sur le périnée

Pauvre périnée ! Il est bien malmené pendant la grossesse avec ce corps qui se déforme et tout ce poids supplémentaire qu'il doit supporter. Il arrive au final bien distendu et fatigue.

Et plus l'accouchement a été long, plus le pauvre sera sur les genoux.

Cela se traduira souvent par une incontinence d'effort post-accouchement. Celle-ci n'est pas trop un problème car elle pourra facilement être traitée par des séances de rééducation périnéale.

Le risque est par contre fort que le traumatisme subit ne se fasse ressentir quelques années plus tard, notamment au moment de la ménopause et ne s'ajoute aux effets classiques de vieillissement des tissus. Surtout si aucune rééducation périnéale n'est pratiquée après l'accouchement.

La rééducation périnéale pour éviter l'incontinence urinaire

incontinence-urinaire

Justement, parlons en de cette fameuse rééducation périnéale.

A quoi sert elle ?

Elle va vous servir à tonifier votre périnée, à le retendre, bref à lui faire retrouver son état de pré-grossesse. Avec comme objectif de vous éviter les affres de l'incontinence urinaire.

Six semaines près votre accouchement vous aurez droit à une visite post-natale du gynécologue, il va vous ausculter et vérifier l'état de votre périnée. Il est bon de savoir que la rééducation du périnée est pratiquement systématique de nos jours car meme si en apparence il a l'air correct, il vaut mieux avoir une action préventive.

La moyenne est d'une dizaine de séances, à raison de 3-4 séances par mois.

La rééducation périnéale est remboursée à 100% par la sécurité sociale et est pratiquée avec un kiné ou une sage-femme.

En quoi consiste la rééducation périnéale ?

incontinence-urinaire

Vous allez tout d'abord procéder à une rééducation au doigt qui va vous permettre de prendre conscience de votre musculature périnéale. Cela par voie vaginale.

L'objectif étant ensuite d'apprendre à contracter son muscle pour pouvoir résister à une pression abdominale sur la vessie (vous pourrez ensuite pratiquer facilement le fameux "stop-pipi").

L'action sera sur le périnée, sur les muscles autour du vagin et sur le sphincter de l'anus.

Si vous avez du mal à sentir tout cela, le praticien pourra vous aider avec la technique du biofeeback, appelée rétro-contrôle en bon français qui permet à l'aide d'une sonde vaginale de vous aider à prendre conscience de tous ces phénomènes internes avec des signaux sonores ou visuels.

Et si vraiment vous avez du mal, il restera la solution de l'électro-stimulation, avec une sonde vaginale qui provoquera des contractions rythmées pour bien vous faire ressentir ce qui se passe à l'intérieur.

Pour en savoir plus sur la rééducation périnéale, vous pouvez vous rendre sur la page que nous lui consacrons : rééducation périnéale

incontinence-urinaire

Et la gymnastique abdominale dans tout ça ?

Après un accouchement la plupart des femmes veulent faire de la gymnastique abdominale pour retrouver avec bonheur le ventre plat qu'elles avaient avant leur accouchement.

Notez bien cette règle : il faut faire la rééducation périnéale AVANT la gymnastique abdominale. En effet, si vous pratiquez la gymnastique abdominale avant, vous ne ferez qu'exercer des pressions supplémentaires sur votre vessie et votre pauvre périnée ! Alors patience mesdames, on traite d'abord le périnée et ensuite le ventre plat.

 

 

A voir également sur le site :

C'est quoi l'incontinence ?
L'incontinence de la femme
L'incontinence de l'homme
L'incontinence d'effort
L'incontinence d'impériosité
L'incontinence neurologique
Incontinence et ménopause
Incontinence et grossesse

Rééducation périnéale
Médicaments de l'incontinence
Opération de l'incontinence

Les protections de l'incontinence
Couche adulte
Acheter couche adulte

Le pipi au lit
Les traitements du pipi au lit